Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture démocratique :: Plus con que lui .......tu meurs!
Editorial


par François Régis Hutin ( Ouest France du 2 août 2006 )


Pour éviter le divorce entre les mondes

Attentats, menaces ou tentatives d'attentats terroristes en Grande-Bretagne, en Allemagne et dans bien d'autres pays d'Europe et du monde, crise permanente au Moyen-Orient, guerre du Liban, immigrations clandestines à partir des pays pauvres vers l'Europe, voilà le monde difficile et tourmenté dans lequel nous vivons.

« Les crises s'additionnent... Au-delà de ces affrontements, se profile un danger majeur, celui du divorce entre les mondes, Orient contre Occident, islam contre chrétienté, riches contre pauvres », a déclaré le président de la République, Jacques Chirac, à la XIVe Conférence des ambassadeurs.

Le monde a déjà vécu de tels affrontements. Par exemple, l'islam contre la chrétienté dans le passé. Conquêtes et reconquêtes firent des ravages dans les populations. Les hostilités larvées continuèrent longtemps avec des « barbaresques » qui, sur mer, s'emparaient des équipages des navires occidentaux et, à terre, lançaient des raids pour rafler hommes, femmes, enfants dont ils faisaient des esclaves. Nous sommes sortis de cette situation, heureusement, mais, avec la globalisation, notre monde paraît plus incertain. Des pays entiers sont déstabilisés, provoquant inquiétudes, misères, affrontements, déportations, émigrations massives. La fracture entre pays riches et pays pauvres est rendue plus évidente que jamais à travers les divers moyens de communication et, d'abord, la télévision qui montre, côte à côte, à longueur de journée, sur tous les continents, des images de la plus grande opulence en même temps que de la plus profonde misère.

Par ailleurs, nous avons tous tendance à simplifier : au Sud, on parle de l'Occident chrétien, capitaliste ; au Nord, on confond facilement l'islamisme extrémiste et agressif avec l'islam.

Il est bien évident que si la méfiance et la peur guident les réactions, les affrontements se multiplieront, s'aggraveront et finiront par se mondialiser. Alors, tous les Casques bleus de l'Onu ne suffiront pas à assurer la paix, à sauvegarder les trêves... Il importe donc de changer d'attitude tout en restant vigilants, bien sûr.

Pratiquer la démocratie

C'est ce que recommande le ministre de l'Intérieur britannique, John Reid (1). Il considère que nous sommes tous concernés par le fléau planétaire du terrorisme et que ce problème ne sera pas réglé par les seuls gouvernements : « Le soutien de toute la population de l'Europe, y compris de ses 21 millions de musulmans, est indispensable, dit-il. C'est tous ensemble qu'il nous faut trouver le moyen de lutter efficacement contre le terrorisme sans compromettre les valeurs de nos sociétés. » John Reid rappelle que les musulmans ont leur place dans le passé comme dans l'avenir de l'Europe. « Nous partageons tant de valeurs et nous avons tant appris les uns des autres, au fil des siècles, dans tous les domaines, que nos cultures ne peuvent être incompatibles ou antagonistes. » C'est, à ses yeux, une infime minorité des populations qui se laisse entraîner par l'extrémisme. Il faut évidemment lutter contre cela, mais « sans donner aux musulmans l'impression que nous nous en prenons à l'islam ».

Reconnaissance de l'autre, respect de ses convictions, compréhension, ouverture, équité en même temps que refus des violences, ce sont toutes ces attitudes et comportements qui sous-tendent la démocratie et permettent la paix. Contre ceux qui les mettent en péril, la meilleure façon de défendre l'une et l'autre et de les promouvoir c'est, comme le suggère John Reid, de mobiliser le plus grand nombre pour les pratiquer sans peur et sans faiblesse.


(1) Libération du 29 août 2006.


Posté le 02/09/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton