Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture démocratique :: Le crépuscule des Illuminés
Citation
Date : 03/09/2006 à 13h23
La France comme l’a dit Ogmios est sur la voie de sa disparition finale. Cette longue étape commencée par les rois de France visant a la destruction ou « stérilisation » des tissus populaires incarnés par toutes les autorités locales ou régionales a été radicalisée et rationalisée par la révolution française.

La France n’existe plus en tant qu’amalgame de communautés européennes depuis 1789 ou la « France » a muté en concept politico-religieux ou chaque sujets est devenu un fidèle de la nouvelle religion nationaliste-universaliste tricolore. Malgré une période de restauration, restauration superficielle en réalité, le monothéisme nationaliste français a imposé dans les esprits le jacobinisme au point de devenir consubstantiel à toute notion « française ». Si l’on ne prend en note ce virage capital de la déseuropéanisation de l’espace français actuel, on ne peut que poursuivre des chimères. Il n’y a plus de France au sens ou l’entendaient peut être encore les royalistes, inspirateurs du nationalisme français dit d’extrême droite. Il a disparu pour la république. Par conséquent vouloir contre vents et marées maintenir la « France », entité appartenant au passé, c’est maintenir en réalité la réalité jacobine dans ce qu’elle avait d’acceptable hier par rapport à aujourd’hui, c’est à dire un jacobinisme imposé à des blancs par des blancs. En résumé c'est croire que l'on peut se sauver de la peste en stoppant celle ci au stade des bubons noirs: tot ou tard elle recommencera à progresser si l'on ne l'éradique pas totalement. On ne peut pas combattre avec les stratégies de la guerre d’avant.

C’est pourquoi il ne peut y avoir d’alternative pour les Européens de l’hexagone dans le cadre tricolore, même dans l’urgence. L’Islam conquérant ne s’impose pas de lui même : il avance parce que courtisé en toute logique par le monothéisme athée des loges, des gauches, et de tout ce qui est vidé de sa substance européenne concrète, par tout ce qui n'a plus de projet destructif à proposer. Ces forces de dissolution ne peuvent qu'en toute logique offrir le vide créé par elles a des forces de substitutions comme l'islam, qui lui a un ordre à proposer. Participer à tout élan « français blanc» est en réalité se faire l’allié de la machine défaillante d’hier qui nous a placé dans cette situation : ce qui a déraillé hier ne peut être bon aujourd’hui, même par défaut.

L’essentiel est donc de bâtir une alternative européenne à la disparition française. Cette alternative entend la destruction méthodique dans la mesure de nos moyens de tout organe français en Bretagne, vecteur par ricochet de l’islamisation de notre pays. La source du mal est Paris, tumeur idéologique et sectaire, source de toute l’anti-Bretagne, de l’anti-Corse et de l’anti Europe. Le combat breton ne consiste pas à disputer quelques technocrates français sur la répartition des compétences fiscales, mais en une lutte culturelle, une lutte à mort entre l’esprit breton et européen et l’esprit français, vérole anti européenne.

Fin de citation


à méditer


Posté le 03/09/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton