Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture démocratique :: L'hydre franc maçonne sévit toujours
Et pendant ce temps la France vole l'argent breton pour le dilapider au profit de l'ennemi


Citation (Télégramme 8/9/06)

Enseignement catholique. Une rentrée douce-amère

Avec une progression significative de ses effectifs, l’enseignement catholique breton a tout lieu d’être satisfait. En revanche, il a du mal à avaler la suppression de 65 contrats d’enseignants. « Nous sommes à saturation », s’alarme Jean-Louis Bideaud, président du comité académique. « Nous n’accepterons pas qu’on nous enlève le moindre poste à la rentrée prochaine », lance-t-il à l’adresse du ministre. Plus d’élèves, moins de profs : la saturation se traduit par une augmentation des effectifs par classe, mais aussi par des refus d’inscription. « Nous n’avons pas été en mesure de satisfaire les demandes de plusieurs centaines de familles, surtout en primaire », regrette Jean-Louis Bideaud. Il tient toutefois à préciser que la situation bretonne n’est guère comparable à ce qui peut se passer en région parisienne. « Ici, nous vivons sereinement une forme de zapping des parents qui, d’une année sur l’autre, choisissent le public ou le privé », explique-t-il. « Ce sont deux réseaux de qualité. Si les parents viennent vers nous, c’est qu’ils sont intéressés par notre projet éducatif, porté par la philosophie de l’humanisme chrétien ».
« Nous saurons réagir »
Soucieux de préserver la paix scolaire, le président du comité académique veut simplement prêcher pour sa chapelle : pas question d’admettre de nouvelles suppressions de classes, alors que les demandes des familles augmentent.

« Nous saurons réagir comme on sait réagir », annonce-t-il, en rappelant la mobilisation d’il y a deux ans, sur le même sujet : le même jour, 130.000 lettres manuscrites avaient été adressées par les parents à leur député. Résultat : « Nous avons pu sauver trente postes ». Une opération que l’Union régionale des associations de parents d’élèves, forte de près de 60.000 familles, est prête à reconduire, a fait savoir la présidente Claudine Desroches.

Fin de citation


Posté le 08/09/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton