Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture anti raciste :: Les musulmans lapident une adolescente au collège
From France Echo
Citation

mardi 10 octobre 2006
Collégienne lyonnaise lapidée pour non-respect du Ramadan : un « incident de vie scolaire » pour le proviseur, tandis que RMC nie le motif religieux

TF1.FR et RMC en parlent enfin… Mais le site de la chaîne sarkozyste et surtout le proviseur du collège tentent de minimiser l'événement et bien entendu d'exonérer l'islam. Et sur RMC, on nie carrément la relation entre cette agression et la transgression du jeûne du Ramadan, sur les seuls témoignages… du proviseur et de l'un des agresseurs. Les nazislamistes ont de beaux jours devant eux en France !

Nous disions que quatre jours après les faits (1), seuls Le Progrès (journal local), les sites « résistants » et des sites étrangers avaient couvert cette information gravissime. Le lendemain de notre éditorial dénonçant cette chape de plomb des « grands » médias français (2), TF1 donne enfin l'information sur son site internet (3), soit cinq jours après l'agression. Dont acte !


TF1 et le proviseur minimisent


Selon TF1.FR, qui dit tirer son information du Progrès de Lyon, le proviseur dit que l'adolescente a été agressée « sous prétexte qu'elle n'observait par le jeûne du ramadan ». La non-observation du pilier de l'islam n'est donc pas le « motif » de l'agression, mais un simple « prétexte », ce qui est une manière de diminuer l'imposition de la charia.


La victime a été, toujours selon TF1.FE, « légèrement blessée jeudi après avoir reçu des cailloux jetés par des garçons âgés de 12-13 ans ». jeter des cailloux à quelqu'un pour l'attaquer, c'est bien « lapider » au sens de la langue française, mais le terme de « lapidation » est évidemment totalement évité, de même que toute autre mention de l'islam ou de musulmanité. Pourtant, ce ne sont pas les bouddhistes ou des athées qui font ramadan, et qui prônent une « religion » basée sur un texte (le Coran) et un fondateur (Mahomet) appelant et pratiquant la haine et la violence.


Pour le proviseur, « C'est un incident de vie scolaire qui survient dans un quartier un peu difficile ». On lapide l'une de ses élèves au nom de la charia, mais ce n'est qu'un vulgaire « incident », dû évidemment à la « difficulté » du « quartier », ce qui minimise l'événement et déresponsabilise totalement l'islam et les auteurs de l'agression. Quelle dhimmitude !


TF1.FR fait tout de même remarquer que ce « petit collège » du 8ème arrondissement de Lyon est « situé à 500 mètres de la Grande mosquée de Lyon » (notre illustration). Simple coïncidence sans doute !


Quant au rectorat, il joue aussi l'autruche, puisqu'on s'y « refuse également pour le moment à évoquer le non-respect de la religion comme motif de l'agression de l'adolescente ». Le rectorat affirme doctement qu'« il faut prendre le temps d'analyser les faits », et reconnaît tout de même qu'« étant dans en pleine période de ramadan, on peut se poser la question ». Quelle prudence, alors que la justice a déjà « analysé les faits », puisque « la thèse d'un acte lié au non-respect du ramadan est cependant confirmée par le Parquet de Lyon sur la foi des premiers éléments de l'enquête ».


Le proviseur explique que le lendemain de l'agression, il a réuni tout le collège pour « faire un rappel à la loi ». Il affirme : « Chaque prof a aussi pris du temps au début de son cours pour parler de la violence à l'école avec les élèves », mais là non plus, aucune allusion à la cause de cette agression spécifique, c'est-à-dire l'islam !


Et le proviseur ajoute : « Il faut vraiment que les élèves comprennent que les violences doivent rester aux portes du collège. » Autrement, lapidez si vous voulez mais pas chez moi.


TF1.FR nous apprend tout de même que « la famille de l'adolescente a porté plainte » et que « quatre mineurs ont été placés en garde à vue » et seront « présentés au Parquet ». Ah bon, je croyais que c'était un simple « incident de vie scolaire », selon le proviseur !


On reste béat devant tant de propos irresponsables ! On peut compter sur ce proviseur pour former les jeunes Français… Il aurait dû :
- Rappeler que toute violence est condamnable, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'établissement.
- Rappeler que tout prosélytisme religieux est strictement interdit dans l'enceinte scolaire.
- Rappeler qu'en France, chacun est libre de pratiquer ou non la religion comme il l'entend.
- Rappeler que notre Histoire est un long combat contre les violences et l'obscurantisme au nom de la religion, que c'est l'un des et que si ça ne plaît pas à certains, qu'ils aillent vivre ailleurs, comme l'avait suggéré François Fillon quand il était ministre de l'éducation.
- Rappeler que c'est par ce type d'actions violentes contre des personnes que les nazis ont commencé à terroriser le peuple allemand, et on connaît la suite.


Tout au contraire de sa mission éducatrice, intégratrice et humaniste, ce proviseur fait totalement l'impasse sur les causes idéologiques néfastes de l'agression et se fiche de la violence du moment que ça ne se passe dans son établissement, et tente de minimiser cet acte odieux qu'on croyait réservé à des pays comme l'Iran des mollahs ou l'Arabie des Saoud.


Trois internautes ont réagi à cette heure sur le site de TF1.


Hardivin nous refait le coup négationniste de l'islam RATP : « L'islam est une religion de tolérance et de paix, sauf quand elle est pratiquée par des abrutis ! ! ! Toutes mes pensées à cette jeune fille et à tous les musulmans qui souffrent du comportement des ces crétins notoires... »


« Crétins notoires » qui ne font qu'appliquer la charia… islamique, et Hardivin serait aussi infoutu que tout musulman de démontrer que « l'islam est une religion de tolérance et de paix », alors que son Coran n'a rien à envier à Mein Kampf et son Mahomet à Hitler. Mais bon, les nazis prétendaient que les camps d'extermination étaient des colonies de vacances ou des centres de travail…


Papy s'inquiète du développement exponentiel de la violence dans notre pays, sans cependant parler de l'islam : « France pays de liberté, qu'es-tu devenue ? Une honte pour ceux qui défendent ces délinquants et ignorent la réalité de ces faits d'intolérance qui grossissent de mois en mois. jUSQU'OU IRONT ILS »


Jusqu'où ? Jusqu'à exterminer ou soumettre de force tous les musulmans et les non-musulmans, cher Papy ! C'est demandé noir sur blanc par Allah dans le Coran, et le « beau modèle » Mahomet a donné l'exemple. Mais bon, il paraît que « l'islam est une religion de tolérance et de paix », puisque nos ministres nous l'affirment…


Jean est le plus réaliste : « L'Education Nationale n'a apporté aucun soutien au professeur de philosophie menacé de mort , alors s'il s'avère exact que cette jeune collégienne a été agressée parce qu'elle ne respecte pas le ramadan , il est évident que l'Education Nationale va une fois de plus essayer de nier les faits au lieu de prendre cette jeune fille sous sa protection . »


Hé oui, ne comptez pas sur certains responsables de l'Education Nationale ni pour éduquer nos enfants dans les lois et les valeurs de la République, ni pour protéger les victimes de l'islam. La politique de l'autruche, toujours et encore !


RMC referme la chape de plomb


Dans son émission de mardi matin, Jean-Jacques Bourdin nous informe que de nombreux auditeurs l'ont interpellé sur cette affaire, et donc… qu'il se sent obligé d'en parler. Multipliant les conditionnels, l'animateur vedette de RMC interroge le correspondant local de la station qui a, nous dit-on, « mené l'enquête ».


« Enquête » qu'on nous présente comme objective et destinée à connaître la vérité des faits. Mais le journaliste local ne relate finalement que deux témoignages : celui du proviseur, dont on a vu le rôle de minimisation de l'affaire, et l'un des cinq agresseurs ! Comme objectivité journalistique, on fait mieux. Autant n'interroger que Mouloud Aounit et les islamistes dans l'affaire Robert Redeker !


Donc ce journaliste pour le moins partial ressort la version du proviseur selon laquelle cet « incident » n'est qu'une vulgaire bagarre de cour de récréation. Et évidemment, le motif de l'agression n'est nullement religieux selon RMC, tout simplement… parce que des témoins de la scène n'était même pas au courant de cette affaire de Ramadan ! Le journaliste de RMC confirme cependant que certains des agresseurs ont reproché à la jeune fille maghrébine de manger un sandwich en plein jeûne du Ramadan, mais évidemment, ce n'est qu'une coïncidence.


On apprend qu'il y a 5 agresseurs, dont 4 seront entendus ce mardi par la justice. La jeune fille a eu 3 jours d'interruption temporaire de travail, ce qui donne tout de même une indication sur la violence de l'agression que le proviseur minimise.


RMC nous informe que les parents de la victime ont retiré leur plainte, ce qui constitue pour le journaliste local une preuve supplémentaire que l'islam n'a rien à voir dans cette affaire. Curieuse conclusion, alors qu'on connaît les pressions que peuvent exercer les autorités musulmanes sur leurs prétendus coreligionnaires. A Marseille par exemple, la mère de Ghofrane Haddaoui lapidée par trois racailles d'origine maghrébine nous avait dit qu'elle avait reçu des pressions de responsables de mosquées et des menaces d'islamistes. Mais sans doute que dans l'est lyonnais, zone fortement islamisée, cela n'existe pas, du moins pour RMC.


Le correspondant de Jean-Jacques Bourdin nous apprend que la victime et sa famille ne désirent pas commenter l'événement, et le Parquet non plus. Là encore, on prend argument de cette information, qui contredit la version du Progrès et de TF1.FR selon laquelle l'enquête du Parquet avait conclu au motif islamique de l'agression, pour affirmer qu'on ne peut nullement conclure que la jeune fille a été agressé à cause du fait qu'elle mangeait un sandwich pendant le jeûne du Ramadan.


RMC nous a donc présenté une version totalement partiale et orientée de l'événement, en le présentant sous la forme d'une enquête objective. On peut sérieusement s'interroger sur les motifs de telles méthodes qui n'ont rien à voir avec leur mission d'information.


Et pourtant…


Ces méthodes rappellent étrangement la chape de plomb journalistique au début de l'affaire Ilan Halimi, où les préposés à l'information officielle niaient le caractère raciste des tortures infligées par la bande à Youssef Fofana.


« Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai rien dit »… On connaît la fin du poème et de l'histoire, elle s'appelle la Shoah. Quand une collégienne est lapidée en France pour non obéissance à la charia, nous sommes bien en face d'un nouveau « nazisme » qu'on appelle d'ailleurs nazislamisme, et pas d'un « incident de vie scolaire » comme le prétend ce « collabo » de proviseur.


Une infirmière scolaire de Lyon m'avait informé, il y plusieurs années, qu'à chaque Ramadan son collège vivait un véritable enfer, tant les pressions exercées par des jeunes musulmans sur tout collégien et collégienne supposé musulman par son faciès ou son nom étaient vives ! Les jeunes issus de l'immigration nord-africaine qui voulaient manger normalement se cachaient à l'infirmerie pour le faire, et craignaient de se faire repérer par leur haleine suite à leur repas clandestin.


Les nazis repéraient les Juifs en les faisant déshabiller pour voir s'ils étaient circoncis, et interdisaient évidemment à ceux qu'ils épargnaient tout culte hébraïque, que les Juifs devaient faire en cachette.


Aujourd'hui dans les collèges de France, ce sont des présumés musulmans qui doivent se cacher pour ne pas pratiquer le jeûne du Ramadan. Leurs tortionnaires musulmans se comportent exactement comme des nazis, et multiplient les « incidents de vie scolaire ».


Et qu'on n'excuse pas ces collégiens tortionnaires parce qu'ils ont 13 ou 14 ans : les nazis aussi avaient leurs jeunesses hitlériennes, qui n'étaient pas les dernières à casser du Juif.


(1) http://www.france-echos.com/actualite.php ?cle=10411


(2) http://www.france-echos.com/editorial.php ?cle=10416


(3) http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,3340312,00-agressee-pour-non-respect-ramadan-.html



Toujours sur cette affaire, saluons le courage des « résistants de gauche » de Respublica et de l'UFAL, qui, malgré leurs différences fondamentales d'analyses politiques d'avec nous, osent également dénoncer cette islamisation de la société civile et la complicité d'Azzedine Gaci, président du CFCM lyonnais et membre de l'UOIF.


Une collégienne agressée à coups de pierre pour avoir rompu le jeûne du ramadan


L'information fait la une du Progrès de Lyon, ce samedi 7 Octobre, confirmant ce que l'UFAL savait par des parents d'élèves qui l'avaient alertée .


En p.7, un article, 3/4 de page :


" Les faits ont eu lieu mercredi 4/10/2006, des garçons ont jeté des pierres sur une adolescente de l'établissement, sous prétexte qu'elle n'observait pas le jeûne du ramadan" D'où venaient les pierres ?On ne distribue pas de pierres dans un collège,il n'y en a pas à Jean Mermoz ? Les lapideurs avaient des pierres , il y a bien eu préméditation ? " la collégienne a été blessée et très choquée... Le principal a signalé cet acte à l'inspection académique. Il a invité les familles à porter plainte, ce qui a été fait. Les deux élèves ont été exclus pour une semaine , sanction pour les autres . ... "Le principal a rassemblé tous les enseignants et les élèves, il a fait un rappel solennel à la loi. Pour lui, il s'agit de " violences de collégiens " ... Mais " la thèse d'un acte lié au non-respect du ramadan est confirmée par le parquet de Lyon " Et à votre avis, qui va être sollicité pour donner son avis ? Azzedine Gaci, président du culte musulman, salafiste UOIF, qui va délivrer sa fatwa (pardon, son message) : " Certes, le ramadan est une obligation pour tout musulman, mais il répond à certaines règles très précises. Par exemple, sont exemptées les personnes âgées, les femmes enceintes et les femmes indisposées "


Mais PAS LES ENFANTS ? Vous avez bien lu ? Et le problème pour Azzedine Gaci ? " C'est certains jeunes qui n'ont aucune connaissance de l'islam ET il faut revoir impérativement à l'école, la façon dont l'islam est enseigné "


Vous avez bien lu : la responsabilité de l'agression, ce sont les enseignants qui enseignent mal l'islam ! ce qui veut dire que , pour Azzedine Gaci, l'islam serait BIEN mieux enseigné par des imams... comme lui, par exemple ?


Mais ce prêcheur radical UOIF semble ignorer ou fait mine d'ignorer que :


Nous ne sommes pas dans une République islamique mais dans une République LAIQUE et que les dogmes religieux n'ont RIEN à faire à l'école, pas plus que leurs rites dangereux pour des enfants en pleine formation.


Que dans une école, un collège ou un lycée, les élèves n'ont pas à être assignés à une religion selon leur origine !


Que les parents ne suivent pas forcément ces rites et ne veulent pas qu'à l'école , des élèves poussés par des éléments extérieurs, agressent leurs camarades qui ne suivent pas ces rites religieux !


Monsieur Azzedine Gaci doit rester dans sa mosquée, tout comme le curé dans son église et le rabbin dans sa synagogue !


Il est vrai que, si Hani Ramadan a l'autorisation de venir enseigner les "sciences islamiques", y compris la CHARIA à Lyon, ce défenseur de la charia prépare les pierres pour faire respecter les règles religieuses de l'islam le plus rétrograde , et ceci , à l'école PUBLIQUE !


Cette agression doit alerter les enseignants et tout le personnel des équipes éducatives : la Laïcité est en danger. Les religieux veulent mettre le grappin sur l'école ! Ils sont tous là , pour imposer leurs rites , pression sur les cours , sur l'administration , sur les enseignants pour obtenir des aménagements d'horaires , des adaptations culinaires dans les cantines ( qui créent des communautés qui s'affrontent , à l'école maternelle ) des refus de mixité ...


L'école est en DANGER. Le premier impératif serait de le reconnaître et d'analyser les causes ?


Le rapport Obin a bien ciblé tous les dangers, toutes les dérives. Mais il est resté caché pendant deux ans. Le voilà sorti, TOUS les enseignants devraient le lire ! Ainsi que nous l'avons écrit au ministre, il devrait être dans tous les établissements scolaires, dans toutes les mairies, dans tous les services publics.


Le titre du livre est " l'école face à l'obscurantisme religieux " Ce qui s'est passé dans ce collège de Lyon illustre parfaitement le livre !


A Lyon, l'agression a fortement choqué les enseignants, et les personnels des écoles. La presse ayant mis à la une l'agression de la collégienne, les gens sont scandalisés. Ils découvrent les menaces qui pèsent sur la Laïcité à l'Ecole de la République. Les Religions sont par essence prosélytes. Elles cherchent à ériger leurs rites en Loi commune, imposant un véritable régime ségrégationniste dans l'espace public. La Laïcité est garante de la paix civile et des libertés publiques et individuelles. Nous devons la défendre et la promouvoir.


Mireille Popelin

Fin de citation


Posté le 10/10/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton