Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture démocratique :: AUX ARMES !
" Vous avez dans les lois, tout ce qu'il faut pour exterminer légalement nos ennemis ". ROBESPIERRE

Excellent analyse de Novopresse
Citation

François Bayrou, victime collatérale de la bipolarisation

12 October 2006  

François Bayrou, victime collatérale de la bipolarisation


Le séisme du 21 avril n’en finit pas de secouer le paysage politique français. A ce titre, le bipartisme semble être la dernière trouvaille des cercles dirigeants pour faire taire le peuple. En effet, de plus en plus de signes tangibles laissent deviner que l’establishment a résolument décidé d’orienter le jeu électoral hexagonal vers le modèle bipolaire à l’anglo-saxonne. Pierre Lescure, comme de nombreux autres grands magnats de la presse et des médias, laisse de plus en plus entendre, dans les couloirs feutrés des arcanes du pouvoir, qu’il joue ouvertement la carte du bipartisme. A regarder cette montée en sauce médiatique du duel Ségo-Sarko, on ne peut que conclure à une offensive générale, décidée depuis les hautes sphères, visant à créer les conditions de cette bipolarisation tant souhaitée. Ceci est d’autant plus flagrant que de nombreux observateurs concèdent en privé qu’il n’y pas de réel engouement chez les Français pour les frasques sans intérêt de ce duel cousu de fils blancs. Stigmatisant une démagogie creuse évitant soigneusement les sujets qui fâchent, échaudés par les aveux du Premier ministre hongrois, les Français ont parfaitement décrypté l’imposture de ce face à face sans enjeux dans lequel l’establishment cherche à les enfermer.


Ajoutons à cela que les décideurs des médias sont également fortement encouragés à œuvrer dans le sens de la bipolarisation par un Sarkozy acrimonieux qui travaille au corps les maires et élus du peuple afin qu’ils refusent leur signature non seulement à Lepen, mais aussi à de Villier. Toutefois, dans cette affaire, les leaders du PS ne sont pas en reste, eux qui redoutent plus que tout une dispersion des voix à la faveur d’une flopée de candidats d’extrême-gauche. Aussi, Hollande a-t-il donné des consignes strictes aux maires socialistes pour qu’ils soient avares de leur signature. La première victime connue à ce jour est Arlette Laguiller qui, incapable de réunir les 500 paraphes nécessaires, a récemment annoncé qu’elle renonçait à concourir pour les élections présidentielles. Afin de garder les apparences sauves, à l’UMP comme au PS, on s’évertue donc à organiser des mascarades de primaires. Ici encore, les dès étant pipés et les gagnants connus d’avance, personne n’est dupe


Bien évidemment, cette bipolarisation ne va sans son lot de victimes collatérales, au premier rang desquelles on peut désormais compter François Bayrou. Dans le journal 20 minutes, celui-ci n’hésite plus à emprunter à Lepen son credo de la victimisation - le même credo qui hier encore était raillé par un Bayrou plein de suffisance et de certitudes - pour dénoncer ce qu’il nomme la confiscation du pouvoir. Un “pouvoir confisqué par le pouvoir politique –tantôt UMP, tantôt PS –, le pouvoir économique et le pouvoir médiatique, qui forment une forteresse“. Accusant les élites en place (dont il fit pourtant partie) de vouloir écarter les Français du pouvoir, il rappelle fort justement que “UMP et PS, au premier tour de la dernière élection présidentielle, ont fait ensemble 35 % des voix. Ils ont 90% des sièges à l’Assemblée. Et ce Parlement n’a eu son mot à dire ni sur la privatisation des autoroutes ni sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Il n’a même pas été consulté.” Dommage que Bayrou ne s’aperçoive de cette étrange réalité qu’après avoir tenté de s’émanciper de l’UMP, une émancipation qu’il paie aujourd’hui très cher. A défaut d’avoir été un fin politique, espérons que lorsque Bayrou annonce que “les révolutions ne font plus de barricades. Mais il y a un orage qui tourne dans l’air. On l’a vu avec les banlieues. On l’a vu au moment du référendum. On l’a vu le 21 avril“, il nous dévoile là des dons de météorologue qu’il avait jusqu’ici bien cachés.


Karl Hauffen pour Novopress

Fin de citation

Et la Bretagne dans ce bidouillage ? : LA BRETAGNE AUX BRETONS !


Posté le 12/10/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton