Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture associative :: Statue de Jean Paul II à Ploërmel
Article synthèse de Ouest France du 13 novembre 2006

CITATION


Bretagne

Paru dans l'édition du lundi 13 novembre 2006





La statue du pape provoque la polémique

En mai dernier, le maire de Ploërmel s'était déjà rendu à Moscou pour voir la sculpture dans l'atelier de l'artiste. Il repartait, hier, pour la Russie pour régler les formalités du transport de la fameuse statue.
Au nom de la laïcité, des voix se font entendre contre l'érection d'une sculpture monumentale de Jean-Paul II, à Ploërmel. Les opposants s'organisent.



Il y a plus d'un an, en septembre 2005, le maire de Ploërmel, Paul Anselin annonçait la venue de Moscou d'une statue en bronze. Un ensemble de plus de huit mètres de haut qui représente Jean-Paul II, sous une arche surplombée par une croix. Pas moins qu'un cadeau du président de l'Académie des Beaux-Arts de Moscou, l'artiste Zurab Tsereteli, mondialement connu.

« Le tombeur du communisme »

Certains croient à un canular. Il s'agit, aux dires du maire, d'un cadeau « pour un service rendu ». Lequel ? Silence radio. Et quand on lui demande : « Pourquoi Jean-Paul II ? », il répond : « Parce que je suis un grand admirateur de ce tombeur du communisme. »

Les Frères de Ploërmel n'en ont pas voulu dans leur parc. Pas de problème, on baptise illico un parking circulaire « place Jean-Paul II », au centre-ville. Le projet suscite alors peu de réactions, si ce n'est des deux oppositions municipales qui, d'emblée, votent contre.

Un an plus tard, les opposants s'époumonent. Le sujet fait mouche sur les blogs. Admirateurs et détracteurs s'affrontent. Un collectif, animé par une trentaine de militants syndicaux et partisans de la laïcité, voit le jour. Il y a près d'un mois, au nom de la laïcité, ils ont lancé une pétition. Et ont recueilli près d'un millier de signatures. « Jean-Paul II était d'abord un chef religieux et sa politique est loin d'avoir fait l'unanimité », commente Alain Le Roux, enseignant et militant syndical, qui vit à Augan, près de Ploërmel. « Les symboles religieux sur les espaces publics sont interdits », rappelle le collectif qui se réunissait vendredi soir.

Manifestation et recours devant le tribunal

Les opposants à la statue manifesteront, samedi 18 novembre, à 15 h, à Ploërmel. « L'Union des familles laïques du Finistère nous a fait savoir qu'elle affréterait des cars. » De son côté, le maire préparerait, paraît-il, un arrêté pour empêcher le défilé dans les rues.

Le collectif a aussi déposé un recours au tribunal administratif. Motif invoqué : utilisation de l'argent public pour un projet religieux, à savoir 30 000 € pour l'inauguration et la communication, plus un budget prévisionnel de 100 000 € pour le socle et l'arche, dont le reliquat serait utilisé pour une future sculpture, plus neutre, cette fois, un lion ailé, place de la Mairie. La Région ne donnera pas un centime. Le conseil général du Morbihan a octroyé 4 500 € pour le socle.

Ce socle, déjà construit, attend sa statue qui devrait arriver, fin novembre, par semi-remorque, en pièces détachées, après avoir traversé l'Europe, d'est en ouest.

« Il n'a qu'à la mettre dans son jardin »

L'inauguration est prévue le 9 décembre. Ironie du hasard ? C'est la date anniversaire de la loi de la séparation de l'Église et de l'État que faisait voter, en 1905, le député socialiste Aristide Briand. Les opposants s'appuient justement sur cette loi.

Mais Paul Anselin voit grand pour fêter la statue qui sera placée sous le regard protecteur de sa propre caméra de vidéosurveillance. L'élu compte sur la présence de deux personnalités, Bernadette Chirac et le nonce apostolique, représentant du Vatican en France.

Le maire de Ploërmel veut faire parler de sa ville. Et y développer un tourisme religieux. Il parle même de « détourner la clientèle de Sainte-Anne-d'Auray ». Dans la même ligne, Paul Anselin projette d'ailleurs de créer un centre « international » voué à l'histoire des missions religieuses dans le monde, au Sacré-Coeur, édifice historique détruit par un incendie en mars dernier.

Les discussions vont bon train dans la petite ville de 9 000 habitants. « Un sondage a été fait à la sortie de la messe et 62 % étaient contre », font savoir les membres du collectif. « Certains disent que, puisque c'est un cadeau pour des raisons personnelles, il n'a qu'à la mettre dans son jardin ».


Nathalie JAY.

FIN DE CITATION


Posté le 14/11/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton