Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture des pouvoirs :: La bataille des raves
Le Télégramme 10/05/06 Finistère
Rave-party. Les maires des monts d'Arrée cherchent la parade Hier, une vingtaine de maires des monts d'Arrée se sont réunis à Botmeur, afin d'évoquer ensemble la rave-party qui s'y est tenue le week-end du 1 er mai. Et de réaffirmer leur mécontentement.
Dès le début de la réunion, Roger Mellouët, président du Parc naturel régional d'Armorique, annonce la couleur : « Nous sommes ici pour faire en sorte que ce genre d'événements ne se reproduise pas. En termes de politique de protection de la nature, c'est inacceptable ». Dans la salle, les interventions fusent. « C'est le résultat d'une directive de l'Etat, il ne faut pas avoir peur de dire cela », assène l'un des maires présents. « Où sont les arrêtés du préfet autorisant l'ouverture d'un bar payant sur la fête ? », demande un autre. Et encore : « Qui finance les travaux et les services du Sdis ? On est en droit de demander des explications sur l'utilisation des fonds publics ». Tous redisent leur mécontentement, regrettant aussi le destin tragique d'un des raveurs.
Plus d'autorisation ?
Alors que faire ? Déjà, en novembre, la communauté de communes du Yeun Elez avait déposé une motion afin d'alerter les services de l'Etat sur l'existence de raves sauvages, et notamment à Saint-Rivoal et Botmeur.
Apparemment sans résultat. Quelques jours avant la fête, Bretagne Vivante avait déposé un recours devant le tribunal administratif de Rennes pour faire interdire la rave.
Demande rejetée parce que trop tardive. « On a été pris par le temps », déplore François de Beaulieu, secrétaire général de l'association. Ce dernier affirme néanmoins : « Le tribunal a été très clair et a affirmé que plus jamais il ne délivrera une autorisation pour qu'une rave-party ait lieu sur un site protégé, zone Natura 2000 ». Inscrit dans la charte Pour enfoncer le clou, le Parc d'Armorique, aujourd'hui engagé dans la révision de sa charte, souhaite, par la bouche de son président, « y écrire noir sur blanc que ce genre de manifestation est interdit sur le territoire ». Roger Mellouët estime également qu'il faut « peut-être envisager de prendre des arrêtés municipaux ». Une réunion entre les maires des monts d'Arrée et le sous-préfet est prévue le 29 mai prochain.


Posté le 10/05/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton