Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture des pouvoirs :: Le tombeau du Duc de Bretagne
mercredi 03 janvier


Ouest France Édition du mercredi 03 janvier 2007



Jean-Paul Ricordel aime la cathédrale de Nantes, ses joyaux innombrables parmi lesquels le tombeau des derniers Ducs de Bretagne, un chef-d'oeuvre de la sculpture française du XVIe siècle. : Frédéric Girou.



Le tombeau des Ducs de Bretagne a 500 ans


Anne de Bretagne l'avait fait construire en hommage à ses parents. Ce magnifique tombeau


en marbre, qui figure dans tous les guides, trône dans la cathédrale de Nantes.



« Les gens viennent de tous les coins de la planète. Notre cathédrale est un chef-d'oeuvre. » Jean-Paul Ricordel, ancien guide-conférencier de la cathédrale gothique de Nantes, ne tarit pas d'éloges pour « son » monument : « Regardez ces voûtes, elles sont plus hautes que celles de Notre-Dame-de-Paris. Voyez ce magnifique orgue de choeur, de 2 080 tuyaux, que nous envient les Parisiens. Et regardez derrière vous, fait-il en montrant du doigt l'entrée principale de l'édifice, ce monumental portail en chêne d'époque [1481] que franchirent plusieurs rois et en particulier Henri IV, venu signer l'Édit de Nantes ! »

Jean-Paul Ricordel, ce passionné d'histoire qui a pendant vingt et un ans initié le public aux beautés de la cathédrale Saint-Pierre, n'est pas guéri du virus de la transmission. « Après ma retraite, je ne suis pas revenu ici pendant plus d'un an. Mais c'était plus fort que moi, j'en avais la nostalgie », avoue-t-il, l'oeil attendri et rieur. Depuis, cet alerte grand-père renoue avec son passé de guide. Bénévolement, il renseigne les gens qui s'agglutinent autour de la grille qui protège le tombeau des derniers Ducs de Bretagne : « Cette magnifique sculpture de pur style Renaissance italienne, qui figure dans tous les guides du monde, a maintenant 500 ans. »

Des pleureurs drapés de noir

Le tombeau, qui contient notamment la dépouille de François II, dernier Duc de Bretagne, et de son épouse, Marguerite de Foix, est l'oeuvre du grand sculpteur tourangeau Michel Colombe : « Anne, née en 1477 au château de Nantes, mariée à deux rois de France, l'a commandé en hommage à ses parents. » Cette oeuvre monumentale, qui a nécessité cinq ans de travail, est construite en marbre blanc de Carrare et marbre noir de Namur.

Sur la table du sarcophage massif et rectangulaire, sont allongés les gisants des parents de la reine de France bretonne : « Leur tête est soutenue par deux anges qui les entraînent vers le ciel. » Autour, trônent quatre grandes statues d'angle représentant les vertus cardinales : la justice, la force morale, la tempérance et la prudence. La justice, qui prend les traits d'Anne de Bretagne, tient le glaive et la balance. Tandis qu'aux pieds des gisants, se dressent un lion et un lévrier, symboles de force et de fidélité.

« Nous avons là un des plus beaux tombeaux de France », s'enflamme le guide. Lequel montre, sur les côtés, la représentation de pleureurs et veilleuses drapés de noir, « qui expriment la souffrance du peuple à la mort du duc ». Ce tombeau a été installé dans la cathédrale en 1817 après avoir été logé, avant la Révolution, dans la chapelle des Carmes aujourd'hui détruite. Il n'est qu'un des innombrables trésors de ce joyau du gothique flamboyant qu'est la cathédrale de Nantes.

Les cryptes, du XIe et XIXe siècles, qui viennent d'être restaurées, sont assurément un autre joyau. Elles pourraient être à nouveau accessibles au public lors de la réouverture du château le 9 février. « Le monde va venir. Ça va être grandiose », s'enthousiasme déjà le guide. Car ce boulot bénévole qu'il exerce pour la joie de la rencontre, Jean-Paul en redemande.


Gaspard NORRITO.


Visite de la cathédrale de Nantes. S'adresser à la cure du presbytère ou appeler Jean-Paul Ricordel au 06 87 13 23 56.



Ouest-France


Posté le 03/01/2007 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton