Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture des pouvoirs :: invasion immigration
From France Echo



Opinions : Combien faut-il d'immigrés pour faire une invasion? Par Olivier Richard le 11/03/2007 (105 lectures) - Articles du même auteur


Une invasion tout le monde sait ce que c'est. Les légions Romaines ont envahi le pays d'Astérix. Les guerriers Francs ont envahi le pays des Gallo-Romains. Une invasion, ça fait du grabuge. Ça abat la civilisation en place. Au bout d'une transition pénible naît une nouvelle civilisation complètement différente de l'ancienne. Petit exercice d'école: ouvrez vos livres d'histoire et essayez d'imaginer ce qu'on ressenti les victimes de ces invasions. Seulement voilà, n'est pas envahisseur qui veut. Il faut du nombre. Cet été j'ai essayé d'envahir l'Espagne avec ma femme et mes enfants. Comme on n'était qu'une demi-douzaine, on n'a pas suffi. On ne sera jamais mentionnés dans les livres d'histoire. La plupart des autochtones n'ont même pas remarqué qu'ils se faisaient envahir par ma petite famille... Alors combien faut-il être pour avoir une invasion digne de ce nom: 5%, 25%, 50% ou 90% de la population autochtone?


Pour répondre à cette question d'actualité interrogeons Stephen Oppenheimer, chercheur à l'Université d'Oxford en Angleterre. C'est un spécialiste reconnu de l'étude du patrimoine génétique de l'humanité, l'ADN. Ça lui a permis de savoir par qui ses chères îles Britanniques (la Grande-Bretagne et l'Irlande) ont été envahies. Le Herald Tribune du 6 mars 2007 consacre un article fort intéressant à ses petites trouvailles.

A l'origine, la population autochtone des îles Britanniques, c'était des hommes de Cro-Magnon venus du pays Basque il y a plus de 10.000 ans. Ils sont bien les seuls à n'avoir envahi personne parce qu'avant eux il n'y avait que... des glaciers et des mammouths.

Ils ont été tranquilles un moment, et puis vlan! dans les 6000 dernières années, ces pauvres autochtones se sont pris au moins 4 invasions dans la poire.

D'abord celle des Celtes, qui ont amené avec eux l'agriculture, leur langue et leur civilisation. Les racines celtiques sont encore apparentes en Irlande et au Pays de Galles. La culture celte a complètement annihilé toute trace de la culture qui la précédait. Ça c'est une belle invasion!

La deuxième invasion a été celle des Romains, Jules César et ses potes.

Ensuite ça a été le tour des Anglo-Saxons. Ce sont eux qui ont donné la plus grande partie de la langue anglaise, des noms de lieux, etc.

La quatrième invasion a été celle du Duc de Normandie Guillaume le Conquérant en 1066. Il a construit la Tour de Londres, et c'est à cause de lui que la devise du Royaume-Uni est écrite en Français dans le texte ("Dieu et mon droit").

Pauvres autochtones! Quatre invasions majeures en 6000 ans... On se dit ouille -ouille-ouille, ils ont dû se faire laminer et exterminer. Il ne doit rester pratiquement rien d'eux.

Et là... Surprise surprise ! Oppenheimer a découvert que ces autochtones envahis, vaincus, re-envahis et archi-vaincus constituaient quand même les trois quarts de la population des îles Britanniques. Six millénaires d'invasions ont contribué à peine 25% au patrimoine génétique! Encore plus fort: aucun groupe d'envahisseurs ne représente plus de 5% de la population. Ni les Celtes, ni les Romains, ni les Normands...

(Notons que Stephen Oppenheimer ignore volontairement les immigrés en provenance du Pakistan et des Caraïbes arrivés en Grande Bretagne depuis la Seconde Guerre Mondiale. Pas fou, il n'a aucune envie de se faire traiter de râââciste...)


Donc la réponse à notre question de départ est: même 5% d'immigrés suffisent pour faire une invasion. Pas besoin d'attendre qu'ils atteignent 50% ou 90% de la population. Déjà 5% ça va laisser une empreinte bien visible dans les livres d'histoire.


Bon, eh bien il y en a combien maintenant en France? Azouz Begag, notre inénarrable ministre délégué chargé de la Promotion de l'Egalité des chances, a révélé devant un parterre de journalistes en octobre 2006 que la "population issue de l'immigration" était "de plus de 15 millions de personnes en France". Vu son poste, personne n'est mieux placé que lui pour le savoir, quand même. Ça fait combien en pourcentage, ça? Voyons, il y a 60 millions de Français. 15 divisé par 60: je sors ma calculette... 25%!

Voilà le hic. La France a laissé entrer une population étrangère égale à 25% de sa propre population en 60 ans, alors que les îles Britanniques ont laissé entrer le même pourcentage étalé sur 6000 ans, soit 100 fois plus de temps. Et encore, ça leur a valu quatre invasions successives qui ont remis à zéro leur civilisation.

Nos grands-prêtres du multi-culturalisme essaient de nous dire qu'il n'y a pas de problème? Nos chers politiciens nous assurent que la capacité d'absorption de la France n'est pas saturée?


La vérité est que nos maîtres vénérés ont laissé entrer les immigrés cent fois trop vite. Le choc de l'immigration qu'ils nous ont imposée depuis la Seconde Guerre Mondiale vaut quatre ou cinq invasions.

Evidemment, ceci constitue un bouleversement majeur que les livres d'histoire des siècles à venir disséqueront en long, en large et en travers. Les écoliers du futur essaieront d'imaginer ce que ressentaient les victimes de cette invasion. Mais même les plus sensibles de ces petits écoliers ne pourront pas se peindre la profondeur de notre désarroi actuel.

Si je ne l'avais vu de mes propres yeux, jamais je n'aurais cru qu'un peuple puisse se laisser avoir à ce point par ceux qui affirmaient gouverner en son nom


Posté le 12/03/2007 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton