Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture historique :: Les sans culottes sanguinaires
From Le Salon Beige

mardi 17 avril 2007


La France "n'a pas commis de génocide" selon Mr.Sarkozy ... et la Vendée ??


Par le conservateur, mardi 17 avril 2007 à 20:13 :: Contre-Histoire :: #737 :: rss




Revenons sur cette citation (partielle) de Sakozy qui a fait couler beaucoup d'encre, car elle est utilisée par les ennemis du candidat pour le désigner comme anti-allemand, et donc anti-européen.


Mr. Sarkozy a tort. La France, a effectivement commis un génocide. Celui de la Vendée. J'ai assisté à une conférence de Reynald Secher il y a quelques semaines, pendant lequel ce point fut abordé.


L'acception moderne du mot génocide, au sens du droit, est définie par la jurisprudence du tribunal de Nuremberg. Elle est conditionnée par :

la définition d'un groupe humain caractérisé par une origine ethnique, une religion ou une opinion commune

la préméditation et l'approbation par un pouvoir légitime ou considéré comme tel

l' exécution par des forces armées, polices ou bandes investies de ce pouvoir



Cette jurisprudence étant considérée comme rétroactive, elle s'applique au massacre d'un peu plus de 100 000 personnes (*) en 1793 dans la zone appelée "Vendée Vengé", ou Vendée militaire.

groupe humain défini : la population résidant dans la zone appelée "Vendée militaire", en particulier les femmes et les enfants, de confession catholique

le Comité de Salut Public et la Convention ont initié, voté, et suivi l'exécution du projet

les massacres ont été pratiqués par les armées de la république, les agents des municipalités (comme à Nantes et à Angers), etc.



On pourra nuancer en défendant l'idée que c'est la "république" qui est génocidaire, et non la France. Mais foin des fausses nuances. Peut être verrons-nous un jour la France condamnée comme coupable d'un génocide par quelque tribunal international, voire les autorités de la république reconnaître ce crime ... On serait alors obligé de débaptiser les rues portant des noms de terroristes qui seraient alors réputés "criminels contre l'humanité" - comme le tyran robespierre. Il n'est pas interdit de rêver. Révisons déjà notre propre opinion, et convertissons les ignorants ...





(*) "117 257 personnes au minimum disparaissent entre 1792 et 1802, soit 14.38% de la population"


Posté le 18/04/2007 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton