Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture démocratique :: Terrorisme II
From le Salon Beige

Posté le 19 avril 2007 à 00h09

18 avril 2007


Le terrorisme de nos démocraties


Suite de l'entretien accordé par Mgr Schooyans à Zénit :

"A la différence du terrorisme classique, le nouveau terrorisme est d’autant plus efficace qu’il est discret. Il recourt à une panoplie où se côtoient les sciences biomédicales, la démographie, le droit, les techniques de communication. [...] Ce terrorisme nouveau s’en prend d’abord à l’intégrité intellectuelle et morale des personnes. Il paraît avoir un visage humain ; il semble honorer la vérité ; il paraît flatter la liberté, alors qu’en réalité il essaye d’entraîner les hommes dans la culture de la mort. Le sens naturel des mots est détourné, retourné, pour habiller des entreprises homicides. Il n’y a plus de critère pour distinguer le vrai du faux ni le bien du mal. [...]


[L]es chrétiens doivent éviter deux écueils. La privatisation de la religion : la religion devrait être confinée dans les strictes limites de la sphère privée. Préconisée par le laïcisme, la privatisation de la religion vise à neutraliser l’action des chrétiens au plan social et à démobiliser ceux-ci. Le second écueil, c’est la «récupération», le fait, pour les chrétiens, de se laisser neutraliser ou même acheter. C’est ce qui se passe avec des chrétiens qui acceptent imprudemment des invitations à des réunions maçoniques. [...]


Le terrorisme à visage humain ne peut s’installer que dans une société qui considère l’homme comme un simple individu. [...] Dans la mesure où cette vision prédomine, la famille est tôt ou tard mise en question. La famille suppose en effet une vision personnaliste de l’homme, c’est-à-dire une vision au terme de laquelle l’homme est un être de relation, un être sociable, un être capable d’aimer et d’aider autrui à s’épanouir, un être qui a besoin d’autrui pour s’épanouir lui-même, un être qui dans la relation conjugale est capable de donner la vie. Or quand domine la vision individualiste de l’homme, l’individu incline à dissocier fin unitive et fin procréative dans la sexualité humaine ; le plaisir est un bien, l’enfant est un risque. [...]


Cet individualisme trouve son point d’aboutissement dans l’idéologie du «genre», selon laquelle les individus choisissent leur genre, quelles que soient par ailleurs leurs caractéristiques génitales. [...] Il y a des «négationnistes» qui nient la réalité de l’Holocauste. Il y a aussi des «négationnistes» aveugles face aux réalités naturelles les plus évidentes."

Michel Janva


Posté le 19/04/2007 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton