Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture anti raciste :: Rien à foutre des afro maghrébins en Bretagne!



Actualité | Politique
Le PS peine à imposer la "diversité" sur ses listes aux municipales

Rubrique Politique

Trois cents conseillers municipaux issus de l'immigration : tel est l'objectif du PS pour mars 2008. Irréalisable, selon les intéressés.
LORSQU'IL est question de « diversité », on demande toujours plus au PS. Quoi de plus normal vis-à-vis d'un parti qui a fait de la lutte contre la discrimination un de ses chevaux de bataille ? Le PS est donc sommé de faire un effort aux municipales. Mais, localement, chacun a toujours une bonne raison pour ne pas s'y soumettre.
« Je ne ferai la leçon à personne, mais j'entends que la diversité soit partout », a affirmé le premier secrétaire, François Hollande, lors d'un conseil national. Les listes de candidatures doivent être validées mi-décembre. « Si nous ne sommes pas conformes à cette exigence de diversité, les électeurs nous en tiendront rigueur. »
Maintenant, « y a plus qu'à ». Chargé des élections, Bruno Le Roux a avancé le chiffre de 300 conseillers municipaux élus issus de la diversité. Un objectif « minimal », regrette un responsable. « Où seront-ils élus ? », demande un autre qui se souvient de la promesse de Bruno Le Roux aux élections législatives. « Dix députés issus de la diversité » en cas de victoire. Une seule, George Pau-Langevin, a été élue, à Paris. Un résultat peu visible alors que le gouvernement compte dans ses rangs Rachida Dati, Rama Yade ou Fadela Amara. « Il est plus difficile d'obtenir des résultats lorsqu'on choisit de faire élire des gens plutôt que de les nommer », répond un responsable PS.
« Proscrire toute liste monocolore »
L'argument ne convainc pas tout le monde. Pour Fayçal Douhane, membre du conseil national et président du club Prairial 21, la méthode employée n'est pas satisfaisante. Dans un courrier adressé fin septembre à François Hollande, il suggère une règle « simple » mais plus contraignante : « proscrire toute liste monocolore » (avec des candidats de la diversité en position éligible) dans les villes de plus de 10 000 habitants. Pour lui, le PS pourrait ainsi atteindre « 1 000 élus issus de la diversité ». Samedi, devant les responsables de SOS-Racisme, Hollande a laissé entendre que les listes qui ne respecteraient pas la diversité ne seraient pas validées.
Tandis que les instances du PS s'interrogent sur les moyens de promouvoir la « diversité », les intéressés, eux, s'agacent parfois. « Je ne suis pas un candidat de la diversité, je suis militant socialiste depuis dix ans, responsable national », martèle Razzye Hammadi, qui veut se présenter à Orly. Même repartie de Seybah Dagoma, désignée par les militants tête de liste dans le Ier arrondissement de Paris : « Dire ça, c'est faire fi de ce que je suis », rétorque cette jeune avocate.
« Il ne faut pas avoir peur des mots », juge au contraire Zorah Aït Maten, militante lyonnaise. Pour elle, la situation est moins favorable : les résistances locales sont plus fortes. Désignée par les militants candidate aux législatives, elle a dû céder sa place en juin à un candidat radical de gauche. Aujourd'hui, elle est suppléante pour une élection cantonale. Pour se faire entendre, en attendant la constitution des listes, elle vient de créer l'association Rhône diversité 2008. Au niveau de la fédération du Rhône, Christiane Demontès est persuadée que le maire de Lyon, Gérard Collomb, s'il est réélu, favorisera la promotion de maires adjoints issus de la diversité.
Autre écueil que peuvent rencontrer les candidats de la diversité : l'échec à l'atterrissage. À Argenteuil, la candidature de Faouzi Lamdaoui s'éloigne à grand pas. Parachuté aux législatives, il n'est pas parvenu à s'implanter pour les municipales, et la direction du PS n'a pas réussi à l'imposer. Lui-même dit rechercher désormais une position de « rassemblement ».
Là où les candidats ont eu le temps de s'implanter, les investitures ne posent pas de problème. À Garges-lès-Gonesse, Hussein Mokhtari devrait conduire la liste. À Vaulx-en-Velin ou Vénissieux, Hélène Geoffroy et Lahceme Touati ont été investis. Mais dans ces deux villes communistes, leur élection est loin d'être garantie.
Votre commentaire
Pour nous soumettre votre commentaire, vous devez être identifié - Créer un compte
Mot de passe
J'ai perdu mon mot de passe ?

1500 caractère(s) restant(s)
J'autorise le Figaro à publier mon commentaire dans le Journal du lendemain

Les dernières réactions
mac leon [03/11/2007 17:02] n'importe quoi !Vouloir à tout prix mettre ou exiger des personnes sur des listes est ridicule et discriminatoire pour les autres (un comble) Et puis...Les Français ont clairement dit qu'il souhaitaient une autre politique d'immigration et qu'ils souhaitaient ne plus culpabiliser... Le PS perdra les élections si il s'obstine à vouloir priviligier des personnes issues de l'immigration... A vrai dire : le PS n'a pas encore compris sa défaite !!!
jv [03/11/2007 15:05] Pas sur"Un candidat noir et un candidat FN au second tour d'une élection, même mineure, et le candidat FN Gagnera à coup sûr. Un candidat arabe et un candidat trotskiste, et le trotskiste gagnera là aussi à coup sûr. "
SFJP [03/11/2007 13:45] Un cas: Marly le RoiIci le PS a choisi une jeune femme d'orgine Africaine pour mener sa liste. Pas de parachutage, ni de favoritisme pour la diversification. Sandrine Dubos est inspecteur au finances et est une "bourgeoise" bien marlychoise.


Posté le 03/11/2007 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton