Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture anti raciste :: Les chances pour la France
Télégramme du 6 juin 2008

Finistère
Cannabis et cocaïne. « L’Araignée » prise au piège
Il avait tissé sa toile à Quimper et dans deux quartiers de Brest. Un Mauritanien âgé de 26 ans, surnommé « L’Araignée » et domicilié à Paris, vient d’être écroué à la prison de Ploemeur (56).

L’homme, sans revenus déclarés, menait grand train du côté de Puteaux. Appartement de standing dans un quartier résidentiel, locations régulières de voitures de luxe, montre Cartier au poignet, séjours fréquents à Las Vegas... Ce jeune homme de 26 ans aurait pu continuer à vivre sans soucis, tout en faisant profiter de ses largesses sa famille nombreuse. Mais c’était sans compter sur la sagacité des policiers brestois de la brigade des stupéfiants. « L’Araignée », son surnom dans le milieu de la drogue, est tombée par la faute de deux lycéens brestois peu discrets.
La voiture payée en stupéfiants
Le 4 décembre dernier, ils se sont fait surprendre par des policiers alors qu’ils fumaient des joints dans un jardin public de Kérinou. Les 28 g de résine récupérés sur leurs personnes laissaient présager plus qu’une simple consommation. Confirmation a été apportée par la découverte de 100 g supplémentaires dans leur chambre d’internat. Depuis le mois de septembre, ils « arrosaient » leurs proches et des camarades de classe du lycée Lesven-Vauban.
Leur source d’approvisionnement était double : un Brestois, qui était arrêté le 10 janvier avec 4 kg de cannabis et 2.400 €, ainsi que deux Parisiens d’une vingtaine d’années, logés dans un appartement de Saint-Pierre à Brest, connus de la justice pour des trafics divers et des faits de violence. La surveillance du logement permettait d’identifier une trentaine de « clients », amateurs de shit mais également de cocaïne. C’est d’ailleurs avec de la drogue et de l’argent liquide que le duo s’était acheté une puissante BMW qui lui servait à effectuer de fréquents déplacements à Paris, chez leur grossiste attitré, la fameuse « Araignée ». Une tête de réseau très organisée, qui brouillait les pistes en utilisant pas moins d’une dizaine de puces de téléphones portables. Sûr d’une certaine impunité, le jeune Mauritanien n’hésitait d’ailleurs pas à venir effectuer lui-même quelques livraisons, à Saint-Pierre, mais aussi dans le quartier de Saint-Marc, ainsi qu’à Quimper où un réseau dépendait aussi de son bon vouloir.
6.000 € le transport
Le 28 mars, ses contacts brestois tombaient au retour d’un voyage à Paris : ils étaient en possession d’un kilo de cannabis et de 50 g de cocaïne, d’une valeur totale de 6.000 €, généreusement octroyés par le Parisien en récompense du transport de plusieurs kilos de stupéfiants sur le Sud-Bretagne. Les deux jeunes gens écroués, leur fournisseur faisait un dernier voyage en Bretagne : à son retour à Puteaux, les policiers brestois l’attendaient devant son domicile, accompagnés de leurs collègues du quai des Orfèvres. Dans une poche de son costume : 32.400 € en petites coupures, qu’il a reconnu être de provenance illicite. Écrouée à Ploemeur, l’Araignée sera prochainement rapatriée dans la région parisienne. Une sorte de « regroupement familial », en fait, puisque deux de ses frères, fichés au grand banditisme, sont déjà derrière les barreaux, à Fleury-Mérogis.
Alain Coquil
Fin de citation


Posté le 06/06/2008 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton