Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture anti raciste :: Mahométans de Turquie et du Maroc
01.10.2009
La vérité sur les convictions religieuses des Turcs


Photo: manifestation anti-catholique des partisans du Saadet Partisi, parti islamiste de l'ancien premier ministre Necmettin Erbakan. novembre 2006

30.9.09 ANKARA (AFP) - Les Turcs montrent peu de tolérance envers leurs minorités ethniques et religieuses, ils pensent que les minorités non musulmanes ne sont pas loyales envers le pays, et la majorité des Turcs refusent de voir des non musulmans employés dans des institutions publiques, c’est ce qu’un sondage d’opinion publié dans les journaux a révélé mercredi.

L’enquête, menée par l’institution de sondages Frekans qui a interrogé 1108 personnes entre mai et juin, a révélé que 57 % des Turcs ne voudraient pas vivre à côté d’un voisin athée, 42 % à coté de voisins juifs et enfin 35 % à proximité de chrétiens.

18 % ne voudraient pas d’une famille étrangère dans leur voisinage.

Bien qu’à majorité musulmane, de petites communautés de Juifs, Arméniens et Grecs vivent en Turquie - toutes officiellement reconnues comme des minorités par le Traité de Lausanne de 1923, qui prévoit une protection spéciale pour les non-musulmans.

48 % des personnes interrogées ont dit qu’elles ne croyaient pas que les Juifs sont loyaux à l’Etat Turc alors que 47 % mettent en doute la loyauté des Grecs et des Arméniens.

Le sondage révèle enfin que 57 % ne veulent pas que des membres de minorités non musulmanes travaillent pour l’Agence Nationale du renseignement et 55 % pensent que ces minorités ne devraient pas être employées dans la magistrature, la police et l’armée.

Source : AFP Traduction Bivouac-id.

Voir notre dossier Turquie.

Et pendant ce temps là, le président du Sénat UMP Gérard Larcher revient de mission à Ankara où il a réactivé les négociations d'adhésion qui n'ont jamais cessées, quoiqu'en dise le parti gouvernemental...

21:08 Publié dans 22- Turquie | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : turquie, turqui dans l'europe, islamisme

« La vérité sur les convictions religieuses des marocains » (Telquel n°301)

(note publiée en décembre 2007)
L’hebdomadaire marocain Telquel a publié en décembre les résultats d’un sondage de grande ampleur, réalisé par Mohammed El Ayadi, Hassan Rachik et Mohammed Tozy, deux politologues et un anthropologue. L’islam au quotidien est le nom de cette enquête de terrain, publiée par les éditions Prologues, qui a mobilisé « une vingtaine de chercheurs, étudiants et doctorants, adressant un questionnaire de près de 150 entrées à un échantillon représentatif de population de seize régions du royaume », soit au total 1156 Marocains et Marocaines, selon une méthode inspirée du Haut commissariat au plan.
Voici les principaux enseignements :

57% désapprouvent la mixité sur les plages
83% approuvent le port du voile
40% refusent toute interaction entre juifs marocains et musulmans marocains
44% sont favorables à la polygamie
61% n’acceptent pas la cohabitation entre croyants et non croyants
75% refusent qu’un musulman change de religion
49,8% des 18-24 ans se définissent d'abord par leur identité musulmane, l'identité marocaine venant au second plan.
66% pensent que dans l’islam il y a une solution à tout (médecine, science, économie, politique, technologie)
21% des jeunes approuvent les mouvements djihadistes, 17,6 % pour la population totale.
La question initiale est "êtes vous d'accords avec les mouvements jihadistes?" : 17,6% de oui, 32,2% "ne sait pas", 20,8% de "sans opinion". Seulement 28,9% ne sont clairement pas d'accord avec les mouvements djihadistes.
Proportionnellement, les marocains souhaitant lancer le jihâd sont 2,5 fois plus nombreux que tous les électeurs extrémistes réunis (PT,LCR,PCF) en France. A noter que les élections marocaines de septembre ne permettent de tirer aucune conclusion : 30% seulement des marocains en âge de voter l’ont fait. Sur les votants, 20% de nuls. Le mouvement islamiste Justice et Bienfaisance du Cheik Yassine, plus important mouvement islamiste du pays... avait appelé à l’abstention. De quoi relativiser l’échec des islamistes du PJD, ne recueillant que 46 sièges sur 325, recul qui a tant rassuré les médias français…
Ce sondage inquiète la rédaction du journal Telquel, média objectif et sérieux disponible en France, dont nous recommandons la lecture. Karim Boukhari et Youssef Mahla notent :
« L’islam au quotidien a l’immense mérite de pointer des vérités chiffrées sur les musulmans que nous sommes. En valeur absolue, le constat est inquiétant. […] On s’inquiètera vraiment plus, demain, si le soupçon d’intolérance, de traditionalisme forcené, se confirme […] notre identité musulmane prime sur la marocaine. »
De quoi mieux comprendre pourquoi des dizaines de milliers de marocains ont sifflé la marseillaise lors du match France-Maroc, de quoi mieux comprendre aussi l’avertissement de Hassan II :
« Je n’aimerais pas du tout que les Marocains fassent l’objet d’une tentative d’intégration car ils ne seront jamais intégrés. Ce seront de mauvais français. » Hassan II, 7/7, TF1, 16 mai 1993.

Observatoire de l’islamisation, décembre 2007.



Posté le 02/10/2009 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton