Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture des pouvoirs :: Raves meutrières

Réseau Jord Le 22 mai 2006
à
Monsieur le Président du parti du peuple breton Adsav , à Rennes

Objet : communes menacées de se voir imposer une rave party en 2006
Références : raves meurtrières de Carnoët (juin 2005) et de Botmeur (avril 2006)


Monsieur le Président ,

Des informations recueillies jusqu à ce jour il ressort que l’Etat Français envisage de tenter d ‘imposer une nouvelle fois une “ rave party “ à la Bretagne . Celle ci se déroulerait dans le Morbihan .
Un tel événement ,ne rassemblant jusqu’alors qu’ un effectif maximum de
40000 personnes , ne présente pas un caractère cataclysmique ni dans son objet théorique ( la danse et la musique ) ni par son volume . Nombre de Comités des Fêtes ont chaque année en Bretagne l’occasion de gérer des manifestations beaucoup plus compliquées et plus volumineuses .
Les “ raves parties “ présentent toutefois de singulières particularités :

1°) la population n’en veut pas même si des élus soi disant éclairés comme Jack Lang partent du principe qu’il s’agit d’un “ phénomène de société “ à prendre en compte . Ces élus ont toujours été désavoués de manière cuisante par la population toutes tendances confondues ; ce n’est pas le maire socialiste de Saint Nolff (56) , Joël Labbé , qui dira le contraire , il a réussi la performance de dresser son propre conseil municipal et toute sa population contre lui et a du s’incliner alors qu’ il envisageait favorablement l ‘accueil d’une rave .

2°) ces manifestations se déclenchent de manière quasiment occulte : nul ne connaît d’organisateurs responsables , ni de bailleurs de fonds ,ni la nature et l’origine des commerces qui s’installent ni l’origine de l’important matériel utilisé ( camions , sonorisation )

3°) c’est une foire aux drogues : la preuve en a été apportée par les pouvoirs publics eux même à l’occasion du déroulement de toutes les raves .

4°) hormis les contrôles routiers opérés aux abords des sites aucune des règles régissant habituellement les rassemblements publics petits ou grands n’est imposée alors que l’administration française persécute sans vergogne les organisateurs de la moindre manifestation locale . En outre la multiplication conjoncturelle des contrôles routiers alourdit les insupportables persécutions policières à caractère colonial que subit déjà le Peuple Breton .
5°) tout peut arriver à l’occasion des rassemblements précités : une armée de désaxés dont certains perdent jusqu’à la notion du réel devient progressivement , sous l’empire de stupéfiants et d’excitations diverses , un troupeau sans discernement autre que l’instinct grégaire .

6°) Mathilde Croguennec ,18 ans , appartenant à une vielle famille bretonne de Perros Guirec a reçu 22 coups de couteau au cours de la rave de Carnoët avant d’être violée et égorgée.... Requiescat in pace... Plus récemment la commune de Botmeur a fait la même tragique expérience. L’Ankou aiguise sa faux !

Par la voix du directeur de cabinet du Préfet des Côtes d’ Armor l’ Etat Français mis en défensive et localement en difficulté par le tollé soulevé au sein de la population bretonne vient de tenter de s’expliquer sur sa politique en matière de raves .(Ouest France du 7 juillet 2005 ) En substance les pouvoirs publics , ne pouvant pas maîtriser le phénomène , ont choisi de l’encadrer . C’est à dire que les pouvoirs publics mettent en œuvre les moyens nécessaires pour que des délinquants ( occupants sans titre et avec violences de terrains appartenant à autrui - détériorations de biens ) puissent opérer en toute quiétude , pour que la foire aux drogues précitée puisse se dérouler fructueusement , pour que de jeunes perturbés puissent compromettre leur santé , pour que des malfaiteurs de toutes sortes puissent exercer paisiblement leurs activités illicites enfin pour que des assassins monstrueux puissent éventrer,égorger et violer en toute quiétude d’innocentes victimes . On ne peut mieux définir l’opération qu’ en la qualifiant de déplacement protégé d’une zone de non - droit .

L’action illégale du gouvernement français comporte une face cachée qui ne doit pas échapper aux maires : un acte illégal n‘efface en rien leur entière responsabilité , il leur revient en effet de vérifier le bien fondé de ce qui leur est prescrit avant de procéder à l’ exécution de ce qui leur est demandé. Malgré les mensonges de l’Etat et de ses serviteurs les victimes pourront toujours se retourner contre le responsable local de l’ordre public , c’est à dire le maire et ce au civil (responsabilité) comme au pénal (complicité) . Comme ces derniers n’ont plus rien à attendre d’une justice française dévoyée , ils risquent fort d’avoir quelques soucis .

La population du Limousin , elle , ne s’est pas laissé impressionner : en août 2005 l’Etat Français voulait imposer une rave à Saint Martial sur Isope (Haute Vienne) . La cohésion et le courage des Limousins de toute la région ont fait échec aux prétentions de la suffisance parisienne et aux fourberies de ses valets préfectoraux : ils ne se sont pas couchés par terre . Il n’y a pas eu de rave en Limousin .

Gérard Hirel , Directeur du Réseau Jord


Posté le 22/05/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton