Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture anti raciste :: Pute bretonne,la honte!
Catherine Coroller récidive dans Libé

Après avoir participé au lynchage médiatique des Juifs mal pensants (parce qu'ils soutiennent Villiers dans la lutte contre l'islamisation, ou proférent des opinions islamiquement incorrectes), cette « journaliste » cire les pompes communistes et musulmanes avec un zèle des plus dhimmis.


C'est ici : http://www.liberation.fr/page.php ?Article=385398


Et ça parle du « mosquée-thon » pour la Mosquée « modèle » (sic) de Bobigny, tout en passant la pommade à la « mairie communiste ».


Catherine Coroller écrit sans sourciller : « La mairie communiste a apporté sa pierre à l'édifice en prêtant le terrain par le biais d'un bail emphytéotique [de quatre-vingt-sept ans] ».


Autrement dit, ça ne la gêne pas plus que ça qu'une mairie communiste finance le loyer d'un terrain pour un siècle pour l'exercice d'un culte ! Elle oublie sans doute comment les communistes ont assassiné des milliers de prêtres en URSS et en Chine, et ont déporté des centaines de milliers d'autres dans des camps de concentration. Mais le communisme a un « anticléricalisme » à géométrie variable… Il s'allie désormais avec les fous d'Allah comme il s'allia jadis avec les fous d'Hitler.


Catherine Coroller appelle ce financement déguisé « apporter sa pierre »… C'est plutôt un pactole que file la mairie rouge ! Un loyer d'UN SIECLE ! Mais ce n'est pas tout : nous apprendrons plus loin que la mairie et le conseil général passeront aussi à la caisse (hallal) pour financer l'un des bâtiments de la mosquée !


Et entre nous, parler de « pierre » pour une religion appelant à lapider les femmes…


Elle ajoute sans rire : « la mosquée de Bobigny (Seine-Saint-Denis), dont la première pierre a été posée vendredi, est un modèle de coopération entre Etat et Eglises (sic ! ! !) dans le respect de la loi de 1905. » Or cette loi S'OPPOSE justement à tout financement d'un culte par l'Etat ! Mais Catherine Coroller ne semble pas du tout gêner d'écrire de telles contradictions. Soit c'est de la bêtise, soit c'est de la mauvaise foi.


En passant, on apprend que « l'Association culturelle des musulmans de Bobigny, membre de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) » est « à l'origine du projet ». La même UAM 93 qui réclame une loi pour condamner tout hérétique qui oserait critiquer l'islam… Mais là encore, Catherine Coroller ne semble pas embarrassée par ce fascisme religieux.


Elle nous apprend aussi que :


« Le projet comprend deux bâtiments. Une mosquée, gérée par une association cultuelle de loi de 1905, statut qui interdit toute subvention publique. Cette partie sera entièrement financée par des dons. (…) L'autre bâtiment est un centre culturel composé d'un salon de thé, d'une librairie et de salles de conférences, géré par une association de loi de 1901. « On demande à la mairie d'accompagner cette partie-là », précise M'hammed Henniche. Le centre culturel étant censé attirer des clients venus de tout le département, le conseil général a également été sollicité. »


Evidemment, la supercherie de doubler les associations et d'appeler « centre culturel » ce qui est généralement une école coranique et une annexe à la mosquée, on la connaît. Ca sert à faire payer le dhimmi français qui va verser, via l'impôt communal ou départemental, sa contribution forcée au culte d'Allah et de Mahomet. On appelle ça pudiquement « accompagner cette partie-là », « solliciter le conseil général », mais c'est bien de financement PUBLIC d'un culte PRIVE qu'il s'agit, avec la bienveillance des notables communistes ou UMPS locaux. C'est donc non seulement illégal, mais c'est un véritable détournement d'argent public. Mais tout cela semble normal à la « journaliste » de Libération.


Et comble de culot, Catherine Coroller conclut : « Les responsables du projet de Bobigny n'en auraient de toute façon pas voulu [de la Fondation pour les oeuvres de l'islam]. Ils se veulent indépendants des grandes fédérations musulmanes et aussi d'un Etat trop enclin, selon eux, à se mêler des affaires des musulmans. »


Donc pour Catherine Coroller, l'Etat français n'a pas à « se mêler des affaires des musulmans » alors que chaque jour nous apporte son lot de violences islamiques (attentats, égorgements, sexisme, etc.) partout dans le monde. Mais cela ne regarde pas les Français, on vous dit. Ils ont juste à payer leur dîme prélevée dans leur poche par des politiciens vendus pour financer l'enseignement d'une religion dont les fondements appellent à soumettre ou exterminer les non-musulmans. Ils doivent financer leur propre perte !


« L'islam est le terreau de l'islamisme, et l'islamisme est le terreau du terrorisme », a dit très justement Philippe de Villiers : le Coran est un manuel de terrorisme et Mahomet était un terroriste. C'est dans les textes, ce n'est pas une « interprétation » !


En conséquence, les mosquées sont le terreau des tueurs d'Allah. L'actualité, là aussi, nous le rappelle régulièrement : tous les islamistes « français » qui sont passés à l'acte ont fréquenté des mosquées dites « modérées », quand ils n'y organisaient pas leurs actions terroristes. Ce sont des mosquées qui servent de caches d'armes, de lieu de prêches violents, etc., pas les églises, les synagogues ou les temples. Le « mosquée-thon », mais aussi les maires et élus dhimmis, avec les encouragements d'idiots utiles appelés « journalistes », prennent le risque de financer les « mousquetons » du jihad, ou de leur donner des Q.G. et des tribunes, voire des centres de recrutement.


Il est urgent d'arrêter cette folie ! Et de dénoncer les pyromanes qui l'encouragent par leurs articles dans la presse « officielle ».


Posté le 28/05/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton