Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture médiatique :: Ouest France (1)
Ouest France.
L’histoire qu’on ne raconte pas
(1)

Surgi des turbulences qui ont suivi le départ des troupes allemandes de Bretagne en 1944 le journal Ouest France est devenu le premier quotidien français. Sans que l’on sache s’il s’agit là d’une qualité ou d’un défaut il se pare volontiers de l’étiquette issu de la résistance en annonçant sa recherche spirituelle: Justice et Liberté.
Petit à petit lorsqu’on avance dans le temps les racines de Ouest France font de plus en plus surface pour que soit soulignée la longévité certaine de l’entreprise, garantie de son sérieux et preuve son rayonnement. Aussi évoque-t-on maintenant fréquemment le lien direct avec Ouest Éclair dont il est issu en ligne on ne peut plus directe sans toutefois donner de précisions bien explicites sur les raisons qui ont pu conduire l’entreprise à changer de nom. D’autant que si le nom du périodique a changé on découvre parmi les détenteurs de parts des patronymes déjà connus bien avant la mutation de 1944.

C’est à Vichy en 1940 puis à Alger en 1943 qu’il faut aller chercher les origines du mystère entourant la naissance tout à fait singulière de ce grand de la presse française.
Après les discussions habituelles l’Assemblée Nationale française régulièrement élue au suffrage universel sous la III° République, amputée toutefois des élus communistes arrêtés ou poursuivis pour collusion avec l’ennemi à la suite du traité germano-soviétique de 1939, a voté les pleins pouvoirs au Maréchal Philippe Pétain (85 ans) le 10 juillet 1940.
En 1943 aux fins d’éliminer cette encombrante Assemblée pourtant régulièrement élue il a été reproché à ses membres en vue de les rendre inéligibles d’avoir voté un texte sans doute critiquable mais, horresco referens, inexistant . Opération qui a permis de “légiférer “ par ordonnances rendues de ce fait illicites. Avec la bénédiction de magistrats complaisants comme Cassin, godillot inconditionnel et vice président du Conseil d’Etat, l’affaire fut badigeonnée de régularité. Les malfaiteurs ne sont pas toujours du même côté de la barre et Cassin fut par la suite bien récompensé...
Pis encore, les communistes, collaborateurs avérés de l’Allemagne pendant 22 mois de guerre sur les 68 qu’a duré cette dernière, ont retrouvé à cette occasion une désastreuse virginité pour être sans autre forme de procès réintégrés dans la vie publique française.
Une des plus importantes conséquences de cette possibilité de légiférer par ordonnances fut la mainmise totale des 1944 sur les médias, acte de piraterie qui allait permettre aux communistes, aux socialistes de aux républicains populaires de toutes sortes de formater l’opinion publique pendant des décennies avec comme incidence de faire la fortune de nombreux chevaliers d’industrie.
Ouest Éclair déclaré collaborateur comme les autres parutions à quelques exceptions près fut donc saisi dès la mise en place de la nouvelle administration. L’odyssée de sa reprise mérite que l’on s’y attarde .

*****


Posté le 19/06/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton