Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture des pouvoirs :: On nous prend pour des ploucs?

Réseau Jord Le 19 juin 2006 Interactif Breton de Renseignement
et d’Action
4 Ty Coz 22610 Pleubian
Tel & fax 02 96 16 58 45
e mail reseau.jord@wanadoo.fr
site http://reseau.jord.free.fr/
Le directeur Gérard Hirel

à

Madame le Préfet du département du Morbihan

Objet: Rave party

Madame,

Vous n’ignorez pas que mes correspondants et moi même nous cernons au plus près en Bretagne le phénomène de société que représente selon les dires de Jack Lang l’existence de raves parties.
Depuis la rave géante et sauvage de Paule (22) je procède à une synthèse des informations recueillies. En laissant de coté les aspects psycho-pathologiques que révèlent ces rassemblements il apparaît que les demandeurs-organisateurs bénéficient de prérogatives parfaitement anormales :
- les installations mises en place par leurs propres soins ne correspondent à aucune norme en vigueur.
- les travaux effectués par l’etat au profit d’une entité privée
constituent un détournement de l’argent public.
- les forces de sécurité mises en place le sont sans convention ce qui
est illégal
- Les identités des organisateurs sont gardées secrètes
- l’origine des capitaux investis est gardée secrète
- la nature des gains réalisés par les organisateurs reste occulte
- l’existence d’un important commerce de stupéfiants est une certitude
- les rapports de ce trafic sont considérables
- 94% des colporteurs de drogues interpellés à Carnoët étaient soit
maghrébins soit africains (source judiciaire)
- les services fiscaux toujours prompts à réagir lorsque leurs
interlocuteurs sont de braves gens brillent par leur carence totale en la matière
- des réquisitions de cette nature rappellent la scélérate guerre de
l’opium en 1839
2
- et les assurances ? si on parlait un peu des assurances avec quoi on persécute sans cesse toutes les collectivités ?
On serait tenté de continuer mais avant il y a lieu de répondre à la question : à qui profite le crime ? En l’état actuel des informations le gouvernement est à tort ou à raison le premier coupable désigné par la clameur publique puisqu’il tente contre vents et marées et contrairement aux dispositions de ses propres lois de forcer les populations bretonnes à supporter des rassemblements dont elles ne veulent pas. Les pouvoirs publics français sont intéressés par la destruction de l’homogénéité culturelle et ethnique bretonne ; dans l’imagerie populaire ils ont en outre le souci de garnir les caisses des partis. De là à les désigner à la vindicte populaire comme profiteurs de trafics il n’y a qu’un pas.
Le brouillard qui mêle drogues,corruption, délinquance,immigrés afro maghrébins,maladies importées, indigence morale et goût du lucre du monde politique, déliquescence des institutions, sentiment de trahison destructrice vient s’ajouter à l’illégitimité de la présence française en Bretagne. Des siècles d’oppression physique puis culturelle ne sont en effet pas venus à bout de la réalité bretonne. Par bonheur Marat, Robespierre, Saint Just, Hebert, Fouché, Talleyrand, Turreau ,Westermann, Carrier et autres égorgeurs sanguinaires de la révolution française ignoraient qu’une carte génétique ne se modifie pas, leurs héritiers anarcho-marxistes, les collaborateurs ou tout simplement les jacobins aussi.
Il y a certainement eu une France que nombre de Bretons ont pu aimer au point de mourir dans des guerres qui ne les concernaient pas du tout. Mais l’actuel brouet nauséabond que l’on y rencontre n’inspire plus que de l’indifférence nostalgique. L’androgyne malade de l’Europe d’ aujourd’hui c’est la France.
Je crois qu’il vaut mieux que votre gouvernement n’en rajoute pas et commence plutôt à penser à la défense de Europe celà me semble plus utile.

Je vous prie de croire ,Madame , à la respectueuse expression de ma considération distinguée
















Annexe

La "rave"géante de Paule : un gigantesque commerce de drogues
Par Jean Flouriot, le 1er août 2001
Le maire et les habitants de la commune crient leur colère

"Une rave, c'est tout sauf sympa !" Telle est la conclusion de Patrick Lijeour, maire de Paule, petite commune des Côtes-d'Armor, qui a subi l'invasion de 30 à 40 000 "raveurs", en marge du Festival des Vieilles Charrues qui se déroulait à 15 km de là, à Carhaix, du 19 au 22 juillet.

Pendant 3 jours, les "teufeurs" ont établi leur campement sur deux vastes prairies et les murs d'enceintes ont déversé sans arrêt leur musique. La pluie s'étant mise de la partie, le site est devenu un gigantesque bourbier jonché d'ordures, dominé par une odeur nauséabonde.

Pour les habitants de la commune, c'est une expérience dramatique. "Maintenant, je suis comme au lendemain de l'ouragan de 1987, vidé," témoigne l'un d'entre eux au journaliste de l'Ouest-France. Un agriculteur exprime son dégoût : "en trois jours, on a vu tout ce qui est interdit se dérouler sous nos yeux … Nous avons dû monter la garde toute la nuit dans le hangar de mon voisin. Ils avaient froid, ils voulaient faire du feu … ça nous rend tous malades ici".

Un père de famille témoigne lui aussi :"mes enfants grandissent. Je commence à les mettre en garde contre la drogue. Pendant trois jours, ils ont tout vu de leur chambre. Des gens en train de se piquer, de dealer. Et le reste …". La drogue …

Quatre dealer ont été arrêtés à Chateaulin : ils avaient de la cocaïne et de l'héroïne dans leur voiture et une somme de 62 000 F, leur vente du week-end."La drogue se vendait à ciel ouvert comme à la criée," déclarent-ils pour se disculper. Ils n'étaient évidemment pas les seuls à commercer. Bien sûr, tous les "teufeurs" n'étaient pas là pour se droguer.

Le journaliste demande au maire : "qu'est ce qui vous gêne le plus dans un rassemblement comme le teknival ?" La réponse est celle du bon sens : "c'est de voir des jeunes qui pourraient être mes enfants venir là sans avoir forcément envie de

consommer de la drogue. Mais une fois arrivés ici, ils ont tout ce qu'on peut imaginer à leur disposition.



Le dernier jour les cachets d'ecstasy étaient vendus à 5 F seulement. J'ai peur que des jeunes d'à peine 18 ans ne résistent pas à un, deux ou trois week-end comme celui-ci … il faut arrêter les discours lénifiants du type, les raves c'est sympa … je pense à tous ceux dans l'Education nationale, dans les associations ou ailleurs qui dépensent beaucoup d'énergie à faire de la prévention. En un week-end tout ce travail est réduit à néant".

Autre question : "qui finance ces rassemblements ?" Car il faut bien de l'argent pour mobiliser le matériel, le transporter, le mettre en place. Qui paie tout cela ? Les marchands de drogue ? Toutes questions ou observations qui pourraient être transmises à notre ministre de l'Education nationale ou au Secrétaire d'Etat à la Santé et à tous les députés qui ont refusé de mettre en place le moindre contrôle des raves.

Les services publics se sentent évidemment concernés : la préfecture a mobilisé pompiers, gendarmes, CRS et personnel de l'Equipement, grâce à quoi "aucun incident grave n'a été à déplorer. L'attitude responsable des habitants et des élus locaux a permis aux forces de l'ordre d'éviter tous les débordements".

"Triste lendemain de rave à Paule," titre l'Ouest-France. Tristes fêtes où nos enfants, par dizaines de milliers, s'enfoncent dans la culture de mort. La fête voisine, "officielle," des Vieilles Charrues d'où sont venus une bonne partie des raveurs est, elle aussi, marquée par la mort : une jeune homme de vingt-quatre ans est écrasé par un camion, le lundi matin. Il dormait, enveloppé dans des sacs poubelles, sur le site des concerts rock. Qui redonnera à notre jeunesse le goût de la vie ?

Jean Flouriot est géographe, il a passé ses vacances à proximité du lieu de la rave



Posté le 19/06/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton