Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture éducative :: Le bal des crasseux
Novopress 19/ 07/06
Quand Diam’s est persona non grata
Billet d’humeur de Laura CAILLET, les-identitaires.com


Il semblerait décidemment que l’anticonformisme ne se trouve plus là où les générations imprégnées de l’esprit de mai 68 avaient voulu qu’il soit, autrement dit, à gauche.


En effet, vendredi 7 juillet 2006, était prévu à Mâcon un concert de la chanteuse de rap Diam’s. Désireuse de faire plaisir aux jeunes de sa commune en ces temps de grandes vacances, le Maire MPF de Chauffailles, Marie-Christine Bignon, avait donné son accord pour qu’un car partant de sa commune soit affrété par le Service Municipal de la Jeunesse. Cependant, le service en question avait omis d’informer le Maire du contenu des « œuvres » de la rappeuse, et c’est un parent d’élève bien avisé (et farouchement identitaire) qui est venu lui remettre quelques textes des chansons de l’artiste, parmi lesquelles la désormais fameuse « Boulette » (on se rappelle des institutrices suspendues pour l’avoir enseignée à leurs élèves du primaire) et « Ma France à moi », dans lesquelles Diam’s conspue l’Eglise, l’Etat, la France et considère avec un angélisme certain les « jeunes » auteurs d’incivilités de toutes sortes…(ceux là même qui ont causé la mort de plusieurs innocents lors des émeutes de l’automne 2005…)


Révoltée, le Maire de Chauffailles a aussitôt annulé le car et laissé aux parents la responsabilité d’emmener eux-mêmes leurs enfants à ce concert, refusant catégoriquement, au nom du mandat qui lui a été confié, de cautionner un modèle culturel allant à l’encontre de ses convictions et de ce pourquoi elle a souhaité être élue. Le soir même, elle a publiquement fait part de sa décision et en a exposé les motifs devant le Conseil Municipal.


La riposte du système fut immédiate et totalement démesurée : presse locale, radios (y compris une radio « chrétienne »…) ont repris l’affaire en pointant un doigt accusateur sur ce qu’ils ont eu tôt fait de qualifier de « censure » (sic).


Loin de céder à la pression médiatique, le Maire de Chauffailles leur a expliqué qu’elle ne remettait nullement en cause le droit à la liberté d’expression mais que la mission d’un élu local vis-à-vis de sa jeunesse n’était pas de satisfaire ses caprices, mais bien plutôt de l’aider à découvrir ce qui pouvait contribuer à son enrichissement personnel et intellectuel.


Consternante fut la réaction nombreux parents qui, obligés d’assumer l’humeur ronchonne de leur progéniture frustrée, ont hurlé avec les loups en constatant que leurs élus avaient osé affirmer leur désaccord vis-à-vis de ce qu’ils estiment être leurs choix éducatifs…


Si la fermeté, malgré les qualificatifs peu amènes dont elle fut gratifiée (y compris par la chanteuse elle-même, mise au courant de l’affaire), dont a su faire preuve Marie-Christine Bignon mérite d’être saluée, il va sans dire que cette histoire est malheureusement révélatrice du marasme moral et intellectuel dans lequel nos peuples s’enlisent, tout comme elle met en évidence la déliquescence politique du système jacobin.


Lâches et démagogues pour la plupart, reflets d’une société dépourvue d’objectifs autres que la satisfaction immédiate de ses désirs, les élus ont perdu toute crédibilité, esclaves complaisants d’un système marchand, acculturé, sans passé ni avenir, qui annihile peu à peu la conscience de soi et inhibe chez les nôtres tout esprit critique ou volonté de révolte.


Posté le 19/07/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton