Réseau Jord
 

Impostures
Imposture historique
Imposture médiatique
Imposture sociale
Imposture altermondialiste...
Imposture anti raciste
Imposture associative
Imposture éducative
Imposture des pouvoirs...
Imposture démocratique


OBR
Données de l'OBR


L'indépendance
Vers l'indépendance
Déchirures nécessaires


Emañ ar Rouedad Jord oc'h arvestal!

Enebour Breizh, emañ ar Rouedad Jord o c'hedal da fals-varch kentañ...

 

Dernières infos postées
Imposture démocratique :: Britanniques en Bretagne
Réseau Jord FICHE (8 mars 2005)

Relative aux menées anti - britanniques perpétrées par la gauche marxiste .

Depuis plusieurs années on assiste en Bretagne à l’arrivée de nombreux émigrants britanniques qui achètent des propriétés au centre du pays . Ce mouvement de population est actuellement évalué à plus de 20000 personnes ; il ne cesse d’augmenter .
Parallèlement s’est développée une polémique hostile aux britanniques ;
des manifestations ont eu lieu avec prise à partie des professionnels de l’immobilier (notaires et agents) des tagages , des slogans de circonstance du type “la Bretagne n’est pas à vendre “
“halte à la spéculation “ “brits out” ..etc... , ainsi que des discours visant à la redistribution des biens achetés au préalable par les collectivités publiques .

Des investigations effectuées il résulte que les manifestants, limités en nombre, viennent de l’extérieur : il s’agit de militants interchangeables selon les circonstances de squatts, scalp-reflex, No Pasaran, Ras l’Front, Fédération Anarchiste, Confédération Nationale du Travail, Confédération Paysanne, Verts rouges, Emgann et tous leurs exsudats du “monde associatif “... Ce conglomérat sert habituellement de troupe aux marxistes de la Ligue Communiste Révolutionnaire ,du Parti Communiste et du Parti Socialiste lorsque les intérêts de ces derniers sont en jeu . Ces “sans-culottes” représentent une cinquantaine de personnes dans le Trégor - Goëlo . On les retrouve dans les collectifs de défense des sans papiers,des palestiniens et des immigrés extra-européens dont ils encouragent l’arrivée....

Dans le cas d’espèce le mobile n’était jusqu’alors pas apparent car si la population bretonne n’emboîte pas le pas aux agités précités ni dans leurs gesticulations frénétiques ni pour le contenu de leurs slogans déplacés il n’en reste pas moins que les britanniques sont perçus dans leur ensemble comme difficiles à vivre et que les critiques les visant trouvent un écho parmi les Bretons de leur voisinage .Il ne s’agit que d’un problème de culture et de coutumes, le fond ethnique étant celte (1) pour les deux communautés :
- suffisance apparente des uns
- approche différente du droit
- notion différente du périmètre de vie privée
- légalisme irritant (dans un pays où la loi française est contestée )
- langue
- règles de politesse différentes
- oppositions historiques (guerres - drame de Mers El Kébir )
- confusion irritante entre Bretons et Français


En fait le problème ne se situe pas là . En effet le centre Bretagne ,pendant la dernière guerre zone dite “à libérer en priorité “ selon les termes de Trotsky (1917) , a conservé une forte imprégnation marxiste issue de la terreur qu’y ont fait règner les Communistes au moyen des Francs Tireurs et Partisans Français (FTPF) de 1943 à 1946 laps de temps pendant lequel ils ont assassiné en Bretagne en vue de leur prise de pouvoir et hors toute nécessité de guerre , plus de 1000 personnes dont 33% de jeunes femmes .Les marxistes trotskistes et staliniens s’accrochent à ce territoire qui commence à leur échapper .
Aussi voient-ils d’un mauvais œil arriver des milliers de Britanniques qui vont participer aux élections locales et , selon les renseignements recueillis , faire pencher ailleurs la balance électorale .Les marxistes tentent de dissuader les Britanniques en envoyant manifester leur troupe de malfaiteurs (2) qui , outre les contre - vérités qu’ils colportent sur les lieux de manifestation , on raconté d’incroyables bobards aux journaux britanniques ( Daily Mail du 19 février - Télégraph du 20 février : augmentation des prix de 600% ,700 britanniques et 100 germaniques à Bourbriac où il y a eu 41 maisons de vendues à ceux-ci ,cela ferait 20 personnes par maison !..etc...).

(1) De récentes études relatives à la carte génétique des populations autochtones du Royaume Uni menées par l’Université Britannique ont abouti à d’étonnants résultats en ce sens que le fond anglo saxon n’excède pas 5% en Angleterre elle même (Source: Faits et Documents- Emmanuel Ratier - 2003)

(2) on peut en évaluer l’effectif en Bretagne à 180 individus avec une disponibilité de 60.


Posté le 30/08/2006 par le réseau Jord


Réseau Jord
Le Réseau Jord
Coordonnées du réseau
Formulaire de contact
Newsletter du réseau Jord
Mise à l'index
Définition et Effets
La mise à l'index
Base de donnée publique

Réseau Jord

Réseau Jord © 2008 - Site développé pour le réseau breton